STIB 2020

Deuxième grève féministe en Belgique, deuxième action de la collective Noms Peut-Être dans le métro bruxellois !

Noms Peut-Être a choisi de mener une nouvelle action de désobéissance féministe dans les stations de métro de la STIB ce dimanche 8 mars, jour de la grève des femmes lancée par le Collecti.e.f 8 maars

« Nous tenons à rappeler que la STIB c’est nous toutes. En effet, la STIB étant un transport public, il est à l’usage de touTES et tous« , souligne Sassia de la collective.

Pourtant, sur les 59 stations de métro, nous comptons 29 stations dont les noms font référence à des hommes et 26 stations dont les noms font référence à des événements, lieux dits ou quartiers,…

Seules 4 stations portent des noms de femmes.

Nous comptons donc 29 hommes pour 4 femmes…

Par ailleurs, les femmes forment seulement 10% du personnel de la STIB, les problèmes de harcèlement envers les conductrices par les collègues et les passagers sont fréquents.

Nous demandons que les prochains arrêts du métro 3 qui ne portent pas encore de nom portent tous un nom de femme.

Nous demandons que le masculin ne l’emporte plus sur le féminin dans l’espace public: la STIB : c’est nous tou.TE.s !

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑